La baie d’Ha Long terrestre

Nous reprenons un bus de nuit direction Ninh Binh. Cette région est appelée la baie d’Ha Long terrestre car on observe les mêmes îlots kharstiques que sur la célèbre baie d’Ha Long (maritime) mais, cette fois-ci, au milieu des rizières et des rivières.

C’est à 3h30 du matin que nous nous faisons réveillés par notre « charmant » chauffeur de bus qui nous éjecte sur une place au beau milieu de la nuit. Nous sommes une dizaine de touristes endormis, perdus dans le noir. Nous regardons la carte et voyons que nous sommes à 11km de notre hôtel, difficile de le regagner à pied ! Alex trouve un homme qu’il pense être un taxi mais c’est en fait quelqu’un qui veut nous louer une chambre, on sent que la tâche ne va pas être facile pour finir notre nuit. Finalement, on se dirige vers le seul endroit éclairé de la rue où nous sommes accueillis par un homme peu sympathique qui nous propose un prix exorbitant pour nous emmener ! Nous sommes prêts à accepter lorsqu’un taxi apparaît de nul part et nous propose un prix inférieur (qui reste malgré tout cher mais il est 4h du matin). On finit donc par arriver vers 4h30 à notre hôtel où nous réveillons le propriétaire (qui était au courant de notre arrivée matinale) qui nous donne les clés de notre chambre ! Alléluia, on peut se recoucher !!

Après une bonne douche, nous sommes parés pour aller découvrir la région. On loue un scooter pour nous promener. Sauf qu’aujourd’hui c’est Pâques et on est complètement en manque de chocolat en imaginant nos neveux/filleuls ramasser leur kinder ! On craquera donc pour deux paquets de m&m’s que nous dégusterons au bord de l’eau.

Pour découvrir le décor particulier de la région, il faut prendre un bateau et naviguer au milieu des rizières et des pics. Nous embarquons avec une dame pour une balade de 2h sur la rivière. Nous avons de la chance, nous sommes pas trop nombreux (ce n’était plus le cas 2h après) et nous pouvons profiter du décor sans slalomer entre les bateaux. Chose très étonnante : ici on rame avec les pieds, on ne sait pas si c’est pour le folklore ou pour des questions pratiques mais c’est assez rigolo. Autre chose étonnante : au bout de la rivière nous attendent des bateaux « épicerie ». En arrivant, ils donnent à manger et à boire à la dame qui rame et nous demande de payer pour elle. On refuse catégoriquement mais nous n’aurons finalement pas le choix car la dame a commencé à manger les fruits (bon on donnera 1/4 de la somme demandée mais on a vu d’autres bateaux donner beaucoup plus…). L’arnaque est bien rodée.

A la fin du tour de bateau, la rameuse nous demande un ‘tips’. Nous étions au courant car tous les blogs en parlent. En fait, on paie le bateau au départ et nous sommes certains qu’une part infime revient aux rameuses. Le pourboire est pour elle le seule moyen de gagner un peu d’argent. Nous lui donnerons un petit billet car elle a été sympathique. Nous aurions préféré lui donner plus et ne rien donner au bateau « épicerie » mais elle n’aurait pas dû manger les fruits !

On se pose ensuite à regarder les bateaux aller et venir. Les hommes ici sont tous habillés en mode soldat : un chapeau vert de soldat et une tenue kaki. Les femmes quant à elle ont toutes le chapeau typique.

Ensuite, on prend la direction de Mua Cave où on peut monter en haut de la colline au dragon. La montée n’est pas simple car les marches sont hautes mais vu d’en haut la vue est vraiment magnifique.

On finit la journée tranquillement à observer les buffles se baigner et avec un goûter (pain/kiri s’il vous plait) face à un lac.

Au retour, en bord de route, on observe un étrange business : la viande de chèvre est vendue. C’est assez écœurant car la chèvre est entière et sa petite tête nous regarde passer.

La prochaine fois, on vous emmène voir la vraie baie d’Ha Long, la fameuse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *