Bohol & Siquijor – Plages et sable blanc

Après de longues heures d’attente (9h pour être exact) dans un terminal sans aucun commerce ni même machine à café, nous embarquons direction Tagbilaran sur l’île de Bohol. Nous atterrissons dans un minuscule aéroport et débarquons sur le tarmac en même temps que nos valises.

Après de nouvelles négociations, nous voilà dans un tricycle direction Baclayon, une petite ville en bord de mer. Nous avons réservé notre auberge le matin même et il semblerait que le propriétaire ne soit pas au courant. Après une grosse demi-heure, on nous trouve finalement une chambre ! Ouf ! On est enfin posés après 6h d’attente à Banaue, 9h de bus, 9h d’attente à l’aéroport, 2h de vol et 30 min de tricyle ! Le soir, nous profiterons d’un barbecue : on choisit notre viande sur une table puis on s’assoit à une table en attendant que ça cuise; le concept est vraiment sympa ! Nous sommes agréablement surpris de n’être les seuls touristes européens, nous sommes l’attraction !

Le lendemain, nous louons un scooter pour visiter les alentours de l’île. Nous commençons par un petit pont de bambou qui travers la rivière Loboc. Le lieu semble avoir été construit pour les touristes mais c’est drôle de traverser ce pont branlant ! C’est le moment de dire adieu à la paire de tongs d’Alex qui ne survivra pas à cette épreuve… RIP

Nous continuons la route vers une petite cascade : Busay falls. L’eau est très claire, fraîche et l’endroit est aménagé pour se poser. Nous en profitons avant de manger.

 

Ensuite, direction les chocolates hills (collines de chocolat), lieu incontournable de l’île. Ce sont des petites collines qui sont disséminées partout dans le paysage. On dit qu’elles sont de chocolat car lorsque l’herbe est sèche elles sont marrons et ressemblent à des pépites de chocolat (oui, il faut un peu d’imagination).

Pour finir notre journée, nous partons à la rencontre des tarsiers, ces petites bêtes aux grand yeux. Malheureusement pour nous, nous arrivons quelques minutes trop tard, le lieu ferme à 16h. Nous sommes vraiment déçus car nous repartons le lendemain matin et nous aurons donc pas le temps de les voir ! Tant pis, il faudra revenir !

Le lendemain, nous partons sur l’île de Panglao, reliée par un pont à Bohol. Nous nous accordons une belle journée de farniente avec un peu de shopping (rappelez vous des tongs).

 

 

Le soir, nous avons élu domicile dans une auberge à l’ambiance sympathique. Ici tout le monde dort à même le plancher les uns à côté des autres sous une moustiquaire, il faut dire que tout est ouvert vers l’extérieur. La douche est faite de 3 planches et d’un rideau, on espère qu’il n’y ait pas un coup de vent au moment de se laver !

Nous prenons notre premier ferry aux Philippines direction Siquijor, une petite île moins touristique. Nous logeons dans un endroit paradisiaque : un petit bungalow de bambou avec vue sur mer.

On parcourt l’île en scooter une nouvelle fois. Premier stop dans un spot de fish pedicure, vous savez ces petits poissons qui mangent les peaux mortes de vos pieds. Ici, c’est un endroit « naturel », on plonge ces pieds dans un bassin avec des centaines de poissons face à un bel arbre quatre centenaires. Ça chatouille et il est difficile de garder ces pieds là-dedans !!

On continue la route. Nous avons repéré un supermarché le matin et nous achetons de quoi se faire un petit apéro en bord de mer, seuls au monde.

Le lendemain, on renouvelle l’opération avec un pique nique suivi d’une sieste en bas de notre bungalow.

Le soir, nous quittons déjà cette île et prenons la direction d’Oslob. Nous embarquons dans un gros bateau pour une traversée d’environ 2h30 puis prenons un bus. Dans notre prochain article, on met la tête sous l’eau pour de belles découvertes, restez dans le coin ! 🙂

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *