Lombok – Sieste, plages et soleil

Pour rejoindre notre prochaine destination, nous prenons un speed boat. Dès que nous arrivons sur le parking de la plage, des femmes viennent nous prendre nos sacs à dos. Nous sommes impressionnés et un peu gênés par ces petits bouts de femme qui portent notre bardeau d’une quinzaine de kilos sur la tête.

Après une petite heure de bateau, nous arrivons sur la petite île de Gili Air. Sur cette île de seulement 6km², on ne trouve aucun véhicule à moteur : quelle joie d’être presque au calme ! C’était sans compter sur la mosquée qui résonne à toute heure du jour et de la nuit… Pour se déplacer, on peut emprunter des carioles tirées par des chevaux. Comme d’habitude, on préfère utilisé nos pieds car on ne sait pas comment sont traités ces chevaux…

Initialement nous devions passé 3 jours sur l’île mais le charme a opéré et nous resterons finalement 5 jours à buller. La vie est simple, on passe notre temps à profiter de la plage, à admirer le coucher du soleil, à observer les fonds marins et à manger !

Parfois on regarde les enfants jouer avec des bateaux qu’ils ont fabriqués de toutes pièces…

… on pose devant de jolies peintures…

… on fait le tour de l’île à pied pour découvrir des hôtels et bars très sympa…

 

… on regarde le soleil se coucher…

 

… on profite de cette belle mer bleue…

… et on trouve même quelques burgers/pizzas à manger sur de superbes terrasses …

Notre dernier jour sur l’île signe la fin du ramadan. Nous fêtons cela à notre façon avec une petite bière face au coucher du soleil.

 

Le muezzin a préféré chanter et les fidèles lancé des pétards très bruyants toute la nuit.

Nous finissons notre séjour en Indonésie par quelques jours sur l’île de Lombok. Depuis Gili Air, nous prenons un bateau local (ie une grande barque bondée avec peu de touristes) qui nous mène sur Lombok à quelques kilomètres. Nous posons nos sacs pour 4 jours à Kuta. Dans ce coin, de grandes plages de sable doré et une mer plus déchaînée. Les plages ressemblent plus à nos plages landaises, ici on y fait du surf.

Les paysans n’hésitent pas à traverser les plages au milieu des touristes avec leur troupeau. C’est assez rigolo de voir les vaches slalomer au milieu des serviettes.

Nous découvrons la région au guidon de notre scooter et nous croisons parfois de très jeunes enfants qui prennent un malin plaisir à nous dépasser.

On s’arrête manger dans un restaurant où la vue est époustouflante ! On aimerait bien y rester quelques jours…

La dernière plage que nous visitons est déserte. On passe plus d’une heure à observer des coquillages vivre et à se poser pleins de questions à leur sujet !

Ces derniers jours dans ce pays nous ont permis de bien nous reposer ! Nous sommes regonflés à bloc pour la suite de nos aventures !

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *