Ipoh & Penang – Street Art & Culture

Nous quittons les plantations de thé direction Ipoh à seulement 3h de bus. Nous arrivons dans une grande station de bus et prenons un bus de ville pour rejoindre notre hôtel. Comme d’habitude les malaisiens sont d’une gentillesse folle, on monte dans le bus, quelqu’un nous demande où on va et s’occupe de tout avec le chauffeur.

Une fois nos affaires déposées, nous partons nous balader dans la ville. Ici, peu de touristes mais de nombreux graffitis à découvrir.

Monsieur fait le beau gosse devant une cabine téléphonique.

Nous reprenons maintenant le bus en direction de l’île de Penang. Cette île sur la côte ouest de la péninsule est reliée par 2 ponts au continent. Encore une fois, nous expérimentons les bus de ville avec l’aide des locaux. Pour les 4 jours à venir, nous faisons nos quartiers dans la ville de Georgetown. Nous nous baladons dans cette ville à taille humaine en faisant la chasse au street art. Ici il y’en a à tous les coins de rue : peintures murales, sculpture en métal…

  

 

 

Nous partons explorer l’île en direction de la plage Ferringhi. Nous passons l’après-midi à jouer aux cartes et à regarder les malaisiens en vacances : banane et parachute tirés par un bateau, baignade habillés dans la mer et selfie avec nous sont au programme !

A la nuit tombée nous nous dirigeons vers le « Avatar secret garden », un jardin en bord de mer qui s’illumine et ressemble au monde d’avatar.

En attendant que la nuit tombe, on profite des alentours.

Et à la nuit tombée…

 

On déguerpit assez vite car nous devenons rapidement le festin des nombreux moustiques présents ! C’est dans ce pays qu’ils nous gênent le plus, jusqu’à présent nous avions été assez épargnés mais le climat humide de la Malaisie semble leur plaire beaucoup ! Pour l’instant aucune vilaine maladie à déplorer, on continue de croiser les doigts !

Le lendemain, direction Penang Hill, une montagne sur laquelle on peut grimper pour voir un joli panorama. Habituellement, on peut y monter en téléphérique mais cette semaine c’est la maintenance annuelle. On part donc à pied et croisons 2 dames en train de ramasser des fruits que nous ne connaissons pas. Elle nous en offre quelques uns et ce n’est pas mauvais du tout !

Nous commençons ensuite la montée des marches. Nous sommes bien loin du tapis rouge de Cannes… On est en nage en moins de 5 minutes et les moustiques nous attaquent ! Je pense que nous n’avons jamais transpiré autant, la montée n’est pourtant pas si dure mais ce climat n’est pas du tout habituel pour nous ! Au bout de 1300 marches, Marion est à bout (Alex n’est pas beaucoup mieux…)

Nous arrivons au premier point de vue au bout de 1423 marches, une pause bien méritée s’impose.

La vue n’est pas si folle que ça… La Malaisie est un pays un peu plus développé que ceux que nous avons fait jusqu’à présent, ils savent construire des immeubles qui tiennent la route. Mais le style n’est pas leur priorité…

Nous croisons un français qui nous dit que nous pouvons monter plus mais étant donné que nos réserves d’eau sont épuisées et que la vue n’est pas terrible terrible, on préfère redescendre ! On se dirige maintenant vers un temple bouddhiste, le Kek Lok Si temple. L’endroit est vraiment sympa à visiter : de jolis bâtiments colorés avec des moines faisant de la musique, une jolie pagode et une grande statue.

Nous en profitons pour faire un petit vœu sur un ruban pour la suite de nos aventures.

 

De retour à Georgetown, nous profitons des derniers instants sur cette île.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *