Iles Perhentian – Farniente sur Coral Beach

Après avoir traversé le Malaisie en bus d’ouest en est, nous arrivons sous des trombes d’eau à Kuala Besut. Comme il est trop tard pour prendre le bateau pour aller sur les îles, nous passons la nuit là.

Le lendemain, le réveil est matinal pour attraper le premier bateau. On arrive aux environs de 7h sur Coral Beach, la plage où nous passerons les 3 prochains jours.

 

Pour la première fois, nous n’avons pas réservé d’hébergement en avance car très peu sont disponibles sur les sites de réservation classiques (peu ou pas d’Internet sur cette île). On déjeune tranquillement sur la plage en attendant une heure décente pour parcourir les auberges. Nous trouvons facilement une chambre qui s’avère pas si mal de prime abord. Après 3 nuits, on n’en peut plus : des moustiques toute la nuit et réveil toutes les 2h pour en faire la chasse, de quoi devenir dingue, pas de lavabo et des draps en mauvais état (mais propre). Pour une première sans réservation, on n’a pas été assez attentifs !!

Nous passons les 3 jours suivants à nous prélasser sur la très belle plage. Bronzette, barbotage, jeux de cartes sont au programme.

Le soir, nous profitons de beaux coucher de soleil en mangeant des barbecue. Manger une patate à l’eau nous procure un plaisir intense, c’est là qu’on se dit qu’il est temps de rentrer manger français !!

Un soir, derrière notre cabane, Marion repère un étrange animal : après avoir cru que c’était un crocodile, c’est un gros lézard qui se baigne dans la rivière. Le lendemain, il est là à nouveau. En nous voyant le regarder un homme nous amène en voir des plus gros. Il nous explique que ces bêtes mangent absolument toutes leurs poubelles… On se dit qu’on serait pas fier du tout de croiser ça en se promenant…

Après 3 jours dans ce décor magnifique, nous partons vers Khota Bahru, une petite ville du Nord de le Malaisie. Là-bas, pas grand chose à faire : profiter du wi-fi pour organiser les choses, récupérer le sommeil pris par les moustiques et se promener. Le mercredi, il y a des démonstrations d’art traditionnel au centre culturel. Après avoir fait quelques courses, nous marchons sous un soleil de plomb vers le centre. Une voiture s’arrête et nous propose de nous amener, on monte sans même réfléchir. Les gens sont tellement gentils ici qu’on ne se méfie pas une seconde… On discute le temps des quelques minutes de trajet et après quelques selfies souvenir, on quitte nos bons samaritains.

On assiste à une démonstration de musique traditionnelle, des hommes tapent sur des espèces de tambours. Ensuite, c’est une démo d’art martial. Alors là, on n’a rien compris, la musique semble désorganisée, chacun fait un peu ce qu’il veut et l’art martial est bizarre, c’est limite un moment gênant pour nous ! Enfin, on regarde les hommes s’exerçaient à la toupie. C’est une grosse toupie de 4kg à laquelle ils entourent une grosse corde. Ils lancent ça ensuite sur une plateforme et la toupie doit être rattrapée par un homme. Cela ne semble pas vraiment évident !

 

Nous partons pour retraverser le pays d’est en ouest avec un bus de nuit. Nous prenons un Uber qui nous dépose dans un centre commercial pour manger. En descendant, Marion se rend compte que son portable est tombé dans le taxi… Elle tape le sprint de sa vie mais le taxi ne la voit pas et part ! En revenant, des hommes nous demandent ce qu’il se passe. On leur explique la situation et ils s’avèrent que ce sont aussi des chauffeurs Uber. Ils passent 1h à nous aider, à appeler le service client pour nous et enfin le chauffeur ! Le chauffeur nous ramène le téléphone sans problème !! Ouf !! Je vous laisse imaginer la même chose en France… On leur laisse quelques cigarettes car c’est la seule chose que nous avons ! Soulagés, on mange et on prend notre bus !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *